Les derniers édens d'Afrique australe

28 août 2010

 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d7/Muybridge_horse_gallop_animated_2.gif

En route pour

 

Journal de Tanzanie

Dans l'Afrique resplendissante

Les vallées du Zambèze et de la Luangwa

Guide en Namibie   Sur les pistes du Zimbabwe

Voyage au Cap-Occidental   Aventures équestres

 Rêveries contemplatives en Afrique de l'Est

Guide de safari en Afrique du Sud 

Un printemps en Namibie

 

 

                              

                                                                                                                                                                                  Chapitre V

  Chapitre précédent : Rêveries contemplatives en Afrique de l'Est                                                                                                                                                                                                                                                                             

Notre exploration de l'Afrique sauvage se poursuit par ce séjour de deux mois en Afrique du Sud, au Botswana et en Namibie. Ces safaris au long cours nous permettent de découvrir la nature africaine à notre rythme. Trop souvent, les game drives sont une course contre la montre dans laquelle seuls les Big Five semblent compter. L'essence de nos voyages est au contraire de s'offrir le luxe du temps pour savourer l'atmosphère envoûtante des paradis sauvages...

 

 

                                                                                   AFRIQUE DU SUD

 

 

Afrique du Sud (1)

Notre boucle de 13 000 km débute à Windhoek, capitale de la Namibie. Avant d'atteindre l'Afrique du Sud, nous faisons étape à Hardap Dam.

Afrique_du_Sud__2_

Parc National Kgalagadi Transfrontier, en Afrique du Sud.

Afrique_du_Sud__3_

Léopard.

L_opard__parc_du_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__1_

Afrique_du_Sud__14_

Gemsbok.

Gemsbok__parc_de_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__1_

Gemsboks__parc_du_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__2_

Afrique_du_Sud__4_

Chacal à chabraque.

Chacal___chabraque__parc_du_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__5__b

Chacal à chabraque, parc du Kgalagadi, Afrique du Sud (7)

Afrique_du_Sud__11_

Mangouste fauve.

Afrique_du_Sud__12__b

Mangouste fauve, parc de Kgalagadi, Afrique du Sud (1)

Mangouste fauve, parc de Kgalagadi, Afrique du Sud (2)

Afrique du Sud (62)

 Springbok.

Springbok__parc_du_Kgalagadi__Afrique__4_

Afrique_du_Sud__17_

Afrique_du_Sud__24_

Chacal___chabraque__parc_du_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__8_

Chacal___chabraque__parc_du_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__10_

Afrique_du_Sud__53_

Serpentaire.

Serpentaire__parc_du_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__1_

Afrique_du_Sud__55_

Bubale du Cap.

Bubale_du_Cap__parc_de_Kgalagadi__Afrique_du_Sud

Afrique_du_Sud__61_

Ecureuil fouisseur du Cap.

Ecureuil_fouisseur_du_Cap__parc_du_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__3_

Afrique_du_Sud__95_

Afrique_du_Sud__63__b

Ecureuil_fouisseur_du_Cap__parc_du_Kgalagadi__Afrique_du_Sud__1_

Parc National Augrabies Falls.

Afrique_du_Sud__65_

Afrique_du_Sud__74__b

Afrique_du_Sud__91_

Afrique_du_Sud__100_

Afrique_du_Sud__94_

Afrique_du_Sud__102_

Fleuve Orange.

Afrique_du_Sud__108_

Oréotrague.

Or_otrague__parc_d_Augrabies__Afrique_du_Sud__2_

Afrique_du_Sud__111_

Afrique_du_Sud__113__b

Traversée du Karoo.

Afrique_du_Sud__117__b

Afrique_du_Sud__118_

La Montagne de la Table, au Cap.

Afrique_du_Sud__126_

Parlement de la ville. 

Afrique du Sud (124)

 Castle of Good Hope.

Afrique_du_Sud__156_

Cette forteresse construite entre 1666 et 1679 est le plus ancien édifice du pays. A l'époque, le site était en bord de mer. La route Strand délimite aujourd'hui le tracé de l'ancienne plage. L'espace au-delà de cette artère (quartier des affaires et Waterfront) a depuis été gagné sur la mer.

Afrique_du_Sud__154_

Afrique_du_Sud__150_

Afrique_du_Sud__138_

Afrique_du_Sud__128_

City Hall.

Afrique_du_Sud__157__b

Afrique_du_Sud__158_

De Tuynhuys, jolie demeure reconstruite au 18 ème siècle où vivait le gouverneur du Cap.

Afrique_du_Sud__170_

Afrique_du_Sud__174_

South African Museum.

Afrique_du_Sud__178_

La reconstitution de cette mâchoire de Mégalodon donne une idée de la taille de ce requin préhistorique disparu il y a 1,6 million d'années. D'une longueur de 12 à 16 mètres pour un poids de 48 à 60 tonnes, ce superprédateur est l'un des plus grands carnassiers ayant vécu sur notre planète. Dans quelques jours, nous plongerons avec les requins blancs, de possibles descendants du Mégalodon...

Koopmans De Wet House Museum, maison bourgeoise bâtie en 1701.

Afrique_du_Sud__180_

Victoria and Alfred Watrerfront, un ancien port industriel réhabilité à la fin des années 1980 en un vaste complexe de loisirs.

Afrique_du_Sud__184_

Manor House, dans le domaine de Groot Constantia.

Afrique_du_Sud__185_

Le gouverneur du Cap, Simon Van der Stel, fait l'acquisition de cette propriété en 1685 pour y cultiver la vigne. Les bâtiments qu'il fait construire sont parmi les plus beaux exemples du style Cape Dutch.

Afrique_du_Sud__188_

Afrique_du_Sud__190_

Afrique_du_Sud__196_

Visite des caves.

Afrique_du_Sud__197_

Afrique_du_Sud__200_

Dégustation de ce fameux vin de Constance que Napoléon appréciait tant durant ses dernières années à Sainte-Hélène.

Afrique_du_Sud__203_

Afrique_du_Sud__205_

Les babouins eux-aussi aiment le bon raisin, et leur apparition insolite au milieu de ces vignes très européennes rappelle que nous sommes en Afrique.

Afrique_du_Sud__209__b

Babouins_chacma_femelles__domaine_de_Groot_Constantia__Afrique_du_Sud__1_

Afrique_du_Sud__235_

Afrique_du_Sud__238_

Afrique_du_Sud__239_

Sur la corniche de Chapman's Peak, au sud du Cap.

Afrique_du_Sud__241_

Afrique_du_Sud__242_

Afrique_du_Sud__245_

Colonie de manchots sur la plage de Boulders.

Afrique_du_Sud__292_

Afrique_du_Sud__293_

Afrique_du_Sud__247_

Afrique_du_Sud__250_

Afrique_du_Sud__248_

Afrique_du_Sud__249_

Afrique_du_Sud__282_

Afrique_du_Sud__294__b

Réserve Naturelle du Cap de Bonne-Espérance. (Cape of Good Hope Nature Reserve).

Afrique_du_Sud__297_

Afrique_du_Sud__300_

Afrique_du_Sud__304_

Afrique_du_Sud__309__B_C

Afrique_du_Sud__306_

Le Cap de Bonne-Espérance.

Afrique_du_Sud__320_

Afrique_du_Sud__319_

Afrique_du_Sud__322_

Afrique_du_Sud__327_

Afrique_du_Sud__329_

Afrique_du_Sud__331_

Jardin de Kirstenbosch.

Afrique_du_Sud__332_

Afrique_du_Sud__346_

Afrique du Sud (342)

 Montée en téléphérique sur la Montagne de la Table.

Afrique_du_Sud__347_

Vue sur le Cap.

Afrique_du_Sud__348_

Afrique_du_Sud__351_

Stellenbosch, fondée en 1679, a préservé beaucoup d'anciens bâtiments de style Cape Dutch et géorgien. Cette petite ville offre un cadre de vie très agréable, loin de l'agitation de Cape Town.

Afrique_du_Sud__362__B

Burgher House.

Afrique_du_Sud__352_

Afrique_du_Sud__354_

Stellenbosch Museum.

Afrique_du_Sud__358_

Afrique_du_Sud__364_

Afrique_du_Sud__365_

Afrique_du_Sud__366_

Afrique_du_Sud__367__b

Afrique_du_Sud__369__b

Afrique_du_Sud__370_

Franschhoek, le "coin des Français".

Afrique_du_Sud__375_

En 1685, environ 60 000 Huguenots ont trouvé refuge en Hollande après la révocation de l'Edit de Nantes par Louis XIV. Quelques 200 d'entre eux émigreront en 1688 dans la colonie du Cap pour s'installer dans le "Coin des éléphants" (Olifantshoek), une vallée renommée plus tard "le Coin des Français" (Franschhoek).

Le drapeau de Franschhoek fait référence aux éléphants dont les derniers spécimens fréquentaient encore la vallée dans les années 1860.

Franschhoek_flag

De nos jours, les domaines viticoles autour de Franschhoek se nomment Chamonix, Bourgogne, Grande Provence, Mont Rochelle, La Dauphine, Les Chenes, La Couronne... Près de 500 000 Sud-Africains portent un nom d'origine française : Du Plessis, Marais, Le Roux, Terreblanche, Du Toit, La Motte, Du Preez, Joubert, De Villiers, Malherbe, De Klerk (Le Clercq), Viljoen (Villion), Pienaar (Pinard), Theron (Théron) etc.

Afrique_du_Sud__373_

 

Voir également :

Voyage au Cap-Occidental

Bannière 2

 

Embarquement pour une plongée avec les grands requins blancs au large de Gans Bay.

Afrique_du_Sud__377_

Camille dans la cage aux requins.

Afrique_du_Sud__389_

Afrique du Sud (392)-2

Afrique_du_Sud__386_

Le film de Spielberg, "les Dents de la Mer" (1975), a largement contribué à diaboliser le grand requin blanc. L'intrigue de ce thriller, pour le moins caricaturale, prête une intelligence maléfique à un poisson qui est seulement guidé par ses instincts de survie. Dans les faits, les attaques de requins blancs sur les humains sont rarissimes : 65 morts dans le monde entier depuis 1876, c'est-à-dire en moyenne moins d'une victime par an. Ce chiffre semble encore plus dérisoire si on le compare aux 600 000 décès que cause annuellement le moustique anophèle, vecteur du paludisme.

Requin blanc

Les attaques de requins blancs sont dues la plupart du temps à des erreurs : les nageurs ou surfers sont confondus avec des otaries. Les morsures sont des tests sur la comestibilité de leur proie, et le requin blanc en l'occurrence dédaigne la chair humaine, qui pour lui présente trop d'os et pas assez de graisse pour une bonne digestion. De fait, on a pu constater que le prédateur se détournait souvent de sa victime humaine après l'avoir mordu.

Les spécialistes pensent qu'il ne resterait pas plus de 3 500 requins blancs dans le monde, c'est-à-dire moins que les tigres... Les causes de ce déclin ne sont toujours pas identifiées précisément, mais on peut supposer que la pêche excessive a des conséquences néfastes sur ce superprédateur au sommet de la chaîne alimentaire. En tout cas, il est pathétique que ce seigneur des mers soit en voie de disparition depuis 40 ans alors qu'il a survécu aux changements de la Préhistoire depuis au moins 16 millions d'années.

Cap Agulhas.

Afrique_du_Sud__400_

Contrairement à une croyance assez répandue, le Cap de Bonne-Espérance n'est pas le lieu le plus austral de l'Afrique; cette distinction revient à un site beaucoup moins spectaculaire à 230 km plus à l'est, le Cap Agulhas (aiguille en portugais, en référence aux aiguilles de boussoles qui indiquaient le nord au passage de la pointe).

Afrique_du_Sud__403_

Afrique_du_Sud__409_

Réserve Naturelle De Hoop.

Afrique_du_Sud__413_

Afrique_du_Sud__416_

Afrique_du_Sud__418_

Huîtriers des Moquins. La réserve a été créée pour sauver ces oiseaux en voie de disparition.

Afrique_du_Sud__421_

Afrique_du_Sud__424_

Francolin du Cap.

Francolin_du_Cap__parc_de_De_Hoop__Afrique_du_Sud__2_

Afrique du Sud (459)

Coliou rayé.

Coliou_ray___parc_de_De_Hoop__Afrique_du_Sud__2__b

Parc National Bontebok.

Afrique_du_Sud__461_

Afrique_du_Sud__462_

Bontebok, une antilope qui a frôlé l'extinction au 19ème siècle.

Bontebok__parc_de_Bontebok__Afrique_du_Sud__1_

Afrique_du_Sud__468_

Afrique_du_Sud__471_

Afrique_du_Sud__475_

Afrique_du_Sud__476_

Elevage de moutons dans le Little Karoo.

Afrique_du_Sud__477_

Bartolomeu Dias Museum à Mossel Bay.

Afrique_du_Sud__479_

Le navigateur portugais Bartolomeu Dias débarque à Mossel Bay le 3 février 1488 pour refaire des provisions d'eau. Il est ainsi le premier Européen à poser le pied en Afrique du Sud. Intrigués, les Khoi-Khoi (Hottentots) accourent sur la plage avec leurs vaches à la rencontre des étrangers. Les relations finissent par s'envenimer, et les Portugais doivent réembarquer promptement.

Pour fêter le 500 ème anniversaire de l'arrivée de Dias, une réplique de caravelle a été construite au Portugal, et un petit équipage a entrepris le voyage par mer jusqu'à Mossel Bay. Ce bateau est à présent en cale sèche sur le site.

Post Office Tree.

Afrique_du_Sud__480__

Ce milkwood tree serait vieux de 5 siècles, et donc contemporain des navigateurs portugais. A partir de 1501, des navires de commerce en partance pour l'Orient et qui faisaient escale à Mossel Bay avaient pris l'habitude de laisser du courrier à l'endroit où ils refaisaient leurs provisions d'eau, afin que les bateaux de retour au pays rapportent plus vite les nouvelles : la petite histoire raconte que ces lettres étaient rangées dans une chaussure ou une botte accrochée à la branche d'un arbre. Le milkwood centenaire, justement situé à proximité d'une source, a donc peut-être été la première poste d'Afrique du Sud.

Afrique_du_Sud__483_

Parc National Tsitsikamma.

Afrique_du_Sud__503_

Afrique_du_Sud__485_

Afrique_du_Sud__490_

Afrique_du_Sud__492_

Afrique_du_Sud__494_

Afrique_du_Sud__497_

Afrique_du_Sud__502_

Guib harnaché femelle.

Guib_harnach__femelle__parc_de_Tsitsikamma__Afrique_du_Sud__4_

Guib_harnach__femelle__parc_de_Tstsikammma__Afrique_du_Sud__5_

Afrique_du_Sud__510_

Afrique_du_Sud__511_

Parc National Addo Elephant.

Afrique_du_Sud__512_

Tortue léopard.

Tortue_l_opard__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud

Jeune__l_phant__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud

"Attention aux lions. Sortie du véhicule à vos propres risques".

Afrique_du_Sud__513_

Lion__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud__9_

Lion__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud__13_

Lion__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud__1__b

Afrique_du_Sud__514_

El_phants_de_savane__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud_b

Les éléphants du Zuurberg sont des miraculés. Evincés petit à petit par la colonisation et l'avancée des cultures, ils auraient dû être totalement exterminés par la campagne d'abattage de 1919 au cours de laquelle le major Pretorius liquida 114 spécimens en un an. Cette hécatombe finit cependant par émouvoir l'opinion publique et les 15 derniers survivants furent épargnés. Ces éléphants, qui n'étaient plus que 11 en 1931 furent rassemblés dans le petit parc d'Addo créé pour leur servir de refuge. Depuis, ils y vivent en paix, et leur nombre à présent est remonté à 400.

Oeil_d__l_phant_de_savane_b

El_phant_de_savane__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud_b

Ballade dans le parc à la recherche des éléphants.

Afrique_du_Sud__519__b

Jeune_phacoch_re__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud__1_

Avant de monter en selle, notre guide nous confie qu'il n'a pas vu les éléphants dans cette partie du parc depuis 3 mois. A priori donc, nos chances de les apercevoir semblent réduites. Après une heure à battre le bush, un vieux mâle sort des fourrés devant nous pour traverser le sentier où nous cheminons. En prêtant l'oreille, les craquements lointains de troncs d'arbres et de branches annoncent la présence d'un troupeau.

Addo (22)

Afrique_du_Sud__516_

Afrique_du_Sud__520__b

Nous nous ferons charger à plusieurs reprises, et dans ce genre de situation, il vaut mieux savoir tenir en selle. Notre guide se montre très anxieux, mais pour ma part je considère son attitude trop alarmiste car les femelles broutent calmement à bonne distance, et quand elles prêtent attention à nous, c'est seulement pour nous faire des charges d'intimidation, tête relevée et oreilles déployées.

Addo (36)

Afrique_du_Sud__572_

Genette commune.

Afrique_du_Sud__541_

Genette_commune__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud__1_

Lionne__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud__1_

Lion_et_lionne__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud__1__b

Lion__parc_d_Addo__Afrique_du_Sud__6__b

Afrique_du_Sud__575_

Traversée du pays xhosa.

Afrique_du_Sud__577_

Arrivée dans le Kwazulu-Natal.

Afrique_du_Sud__581_

Afrique_du_Sud__584_

Vue sur le massif du Drakensberg depuis les jardins d'Inkosana Lodge.

Afrique_du_Sud__609_

Afrique_du_Sud__602_

Afrique_du_Sud__610_

Afrique_du_Sud__615_

Afrique_du_Sud__624_

Afrique_du_Sud__642_

Site de la bataille de Blood River.

Afrique_du_Sud__653__2

Entre 1835 et 1854, 12 000 à 14 000 Boers vivant dans les zones frontalières de la colonie du Cap émigrent vers le nord-est pour fuir l'autorité britannique et fonder des républiques indépendantes : cet épisode est connu comme le "Grand Trek". Avec leurs chariots tirés par des boeufs, ces colons (Voortrekkers) remontent vers le nord et atteignent la région de Port-Natal (future Durban).

Piet Retief tente de négocier la cession des terres au sud de la rivière Thukela avec le roi zoulou Dingane. En dépit de nombreuses mises en garde, il pénètre le 6 février 1838 avec 66 de ses hommes dans la capitale d'umGungdlovu pour signer un traité. Comme de coutume, les Boers laissent leurs armes et leurs chevaux à l'entrée du kraal pour montrer leurs intentions pacifiques. Accueillis par des danses, la cérémonie s'interrompt soudain quand Dingane s'écrit : Bulalani abathakathi ! (Tuez les sorciers !).

Les Boers et leurs 30 serviteurs noirs sont alors conduits sur la colline de kwaMatiwane, un lieu rituel d'exécution juste à la sortie de la capitale. Piet Retief est contraint d'assister à la mise à mort de ses hommes et de son jeune fils à coups de casse-tête avant de se faire arracher les yeux, le foie et le coeur. Les corps sont ensuite laissés aux vautours, des oiseaux que Dingane affectionnent tout particulièrement puisqu'il a pris l'habitude de les nourrir par des sacrifices humains. "Mes enfants ont faim" s'exclame-t-il lorsqu'ils les voit tournoyer dans le ciel autour de kwaMatiwane.

Après cet épisode, le roi zoulou lance ses guerriers contre les campements boers : environ 500 hommes, femmes et enfants sont ainsi massacrés. Les survivants se regroupent sous la direction d'Andries Pretorius qui prépare la vengeance des Boers.

Ce fin tacticien organise dans ses moindres détails une expédition punitive qui va changer le cours de l'histoire sud-africaine. A la tête d'un commando de 466 Boers et d'environ 200 métis, il s'enfonce en terre zouloue  avec un convoi de 64 chariots chargés uniquement d'armes, de munitions et de provisions. Il choisit d'attendre l'ennemi dans un endroit stratégique au bord de la rivière Ncome et forme un cercle fortifié avec ses chariots (laager).

Le 16 décembre 1838, au petit matin, 10 000 guerriers zoulous se lancent à l'assaut de la position. Armés seulement de sagaies et de boucliers en peau de vache, ils se font faucher par le feu continu des fusils et les décharges meurtrières de 2 canons. Après 4 vagues d'attaques, toutes vaines, l'offensive zouloue faiblit. Alors le laager s'entrouvre et une centaine de cavaliers boers chargent les fuyards qui sont massacrés pendant 3 heures : la rivière Ncome devient rouge de sang et sera renommé par la suite Blood River. Le bilan  est incroyable : environ 3 000 morts chez les Zoulous, et seulement 3 blessés chez les Boers.

A la suite de sa cuisante défaite, Dingane fait incendier sa capitale et s'enfuit plus au nord. Il sera finalement assassiné dans les Monts Lebombo en mars 1840. Le commando de Pretorius, à son arrivée à kwaMatiwane, enterre les restes de Piet Retief et de ses hommes sur le lieu de leur martyr. Le site de cette tragédie est toujours visible près d'Ulundi.

Blood_River

Afrique_du_Sud__651_

Champ de bataille d'Isandlwana.

Afrique_du_Sud__656_

Le 22 janvier 1879, en pleine guerre anglo-zouloue, la colline d'Isandlwana est le théâtre d'une des plus humiliantes défaites de l'armée britannique. Un raz-de-marée de 20 000 guerriers zoulous anéantit les 6 compagnies du 24ème régiment d'infanterie, ainsi qu'un contingent de volontaires du Natal et d'auxiliaires basothos : 1 300 hommes sont tués sur les 1 700 engagés dans cette bataille qui dure 5 heures.

En se promenant aujourd'hui sur le site d'Isandlwana, on peut voir les cairns qui ont été élevés à l'endroit où les derniers groupes de Tuniques Rouges, totalement encerclés, ont livré un combat à mort. Il est difficile d'avoir des chiffres exacts concernant les pertes des Zoulous : les estimations avancent un millier de morts et 2 000 blessés.

Dans ce conflit, il ne faut pas oublier que les Zoulous étaient les envahis et qu'ils ne faisaient que se défendre. L'expansion coloniale britannique a d'ailleurs sonné le glas du royaume zoulou.

Isandlwana

Afrique_du_Sud__646__B

L'excellent film de Douglas Hickox, "L'ultime attaque" (Zulu Dawn, 1979), retrace de manière magistrale la bataille d'Isandlwana.

Zulu_Dawn

Rorke's Drift.

Afrique_du_Sud__644_

Quelques heures après le désastre de l'armée britannique à Isandlwana, un détachement de 4 000 guerriers zoulous donnent l'assaut à cette mission transformée en hôpital militaire. Les 110 Britanniques retranchées derrière les murs en boue séchée de l'hôpital ou des parapets en sacs de sable repoussent 3 attaques, dont 2 à la nuit tombée. Les derniers combats ont lieu au corps-à-corps, à la lueur de l'hôpital en feu. Vers 4h du matin, les Zoulous doivent finalement battre en retraite devant l'arrivée d'une colonne ennemie, laissant plus de 400 morts sur place. De leur côté, les Britanniques comptent 17 morts et 14 blessés... (Voir le film "Zulu" de Cyril R. Endfield, 1974).

Afrique_du_Sud__648_

Afrique_du_Sud__649_

Paysage du Zululand.

Afrique_du_Sud__658_

Afrique_du_Sud__660__c

Notre chalet à Hilltop Camp, dans la réserve de Hluhluwe-Umfolozi.

Afrique_du_Sud__665__b

Afrique_du_Sud__673_

Afrique_du_Sud__667_

Dès le règne de Shaka, la région de la rivière Hluhluwe était un terrain de chasse réservé aux rois zoulous qui venaient y traquer les Royal Four, le gibier royal : lion, buffle, éléphant et rhinocéros. Cette expression a été adoptée plus tard par les colons du Kenya au début du 20 ème siècle pour désigner les quatre animaux les plus dangereux à chasser. Les expéditions de chasse ayant progressivement fait place aux safaris photographiques à partir des années 1950, les Royal Four ont évolué en Big Five pour intégrer le léopard, faisant ainsi référence aux cinq animaux les plus impressionnants, et donc les plus demandés par les touristes !

Z_bre_de_Burchell__r_serve_d_Umfolozi__Afrique_du_Sud

El_phants_de_savane__r_serve_de_Hluhluwe__Afrique_du_Sud

Jeune phacochère.

Phacoch_re__r_serve_d_Umfolozi__Afrique_du_Sud

Afrique_du_Sud__670_

Rhinocéros blanc.

Rhinoc_ros_blanc__r_serve_d_Umfolozi__Afrique_du_Sud__1_

Rhinoc_ros_blancs__r_serve_d_Umfolozi__Afrique_du_Sud_b

Rhinoc_ros_blanc_femelle__r_serve_d_Umfolozi__Afrique_du_Sud__3__c

Afrique_du_Sud__671_

Touraco splendide.

Touraco_splendide__parc_de_Hluhluwe__Afrique_du_Sud

Afrique_du_Sud__681_

Afrique_du_Sud__684_

Quelques jours avant le début de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, les zèbres s'entraînent sur le terrain de football des rangers de la réserve...

Afrique_du_Sud__666_

Afrique_du_Sud__688_

Crocodile du Nil.

Crocodile_du_Nil__Kwazulu_Natal__Afrique_du_Sud__1_

Jeune_crocodile_du_Nil__Kwazulu_Natal___Afrique_du_Sud__1_

Jeune_crocodile_du_Nil__Kwazulu_Natal__Afrique_du_Sud__3_

Afrique_du_Sud__689__b

Buffle d'Afrique mâle.

Buffle_d_Afrique__r_serve_de_Hluhluwe__Afrique_du_Sud__3_

Game Capture Center.

Afrique_du_Sud__695_

Rivière Hluhluwe.

Afrique_du_Sud__731_

Nyala mâle et ses femelles.

Nyala_m_le_et_femelles__r_serve_de_Hluhluwe__Afrique_du_Sud__1__b

Nyala_m_le_et_femelles__r_serve_de_Hluhluwe__Afrique_du_Sud__2_

Afrique_du_Sud__734_

Afrique_du_Sud__736_

Girafes__r_serve_d_Umfolozi__Afriques_du_Sud_b

Girafe_d_Afrique_du_Sud__r_serve_d_Umfolozi__Afrique_du_Sud__3__b

Girafe_d_Afrique_du_Sud__et_rhinoc_ros_blancs___r_serve_d_Umfolozi__Afrique_du_Sud_b

Afrique_du_Sud__739__b

Hilltop Camp.

Afrique_du_Sud__741_

Afrique_du_Sud__747_

Grand galago.

Grand_galago__Kwazulu_Natal__Afrique_du_Sud__2__

Grand_galago__Kwazulu_Natal__Afrique_du_Sud__1__

Parc Lake Saint-Lucia.

Afrique_du_Sud__773_

Céphalophe rouge.

C_phalophe_rouge__r_serve_de_Santa_Lucia__Afrique_du_Sud

Cob à croissant.

Cob___croissant__r_serve_de_Santa_Lucia__Afrique_du_Sud__1__b

Afrique_du_Sud__777_

Afrique_du_Sud__780__b

Grand koudou.

Grand_koudou_m_le__r_serve_de_Santa_Lucia__Afrique_du_Sud

Afrique_du_Sud__782_

Afrique_du_Sud__784_

Afrique_du_Sud__811_

Un soir, alors que nous campons dans un ranch des environs de Hluhluwe, j'aperçois deux yeux verts qui nous regardent fixement. Une hyène peut-être ? J'éclaire en direction de l'animal, et là surprise, c'est un zèbre qui s'approche... Il cherche de la compagnie et tente sans cesse de me mordre les chevilles pour jouer. Comme il refuse nos pommes, sans doute peu habitué à ce genre de nourriture, nous le distrayons en lui grattant le garrot avec une éponge à vaisselle, ce qu'il semble bien apprécier. J'essaye de l'enfourcher mais il botte aussitôt comme un cheval de rodéo. Nous nous quittons bons amis, non sans avoir pris quelques rafales de photos.

Afrique_du_Sud__846_

Afrique_du_Sud__849_

Z_bre_de_Burchell__Kwazulu_Natal__Afrique_du_Sud__8_

Afrique_du_Sud__842_

Afrique_du_Sud__860_

Réserve de Mkuze.

Afrique_du_Sud__867_

Afrique_du_Sud__872_

Afrique_du_Sud__873_

Afrique_du_Sud__876__b

Afrique_du_Sud__878_

Afrique_du_Sud__880_

Parc National Kruger.

Afrique_du_Sud__882_

Caméléon.

Cam_l_on__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__1__b

Cam_l_on__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__4_

James Stenvenson-Hamilton, sans qui le parc Kruger n'existerait pas.

Afrique_du_Sud__883_

Bureau de Stevenson-Hamilton à Sabi Bridge (Skukuza) en 1907.

Afrique_du_Sud__885__B

Ancienne gare du camp de Skukuza.

Afrique_du_Sud__888_

Afrique_du_Sud__887_

Pintade commune.

Pintade_de_Numidie__parc_Kruger__Afrique_du_Sud_b

Feu allumé volontairement par les rangers du parc pour "nettoyer" la brousse.

Afrique_du_Sud__893_

Jeunes cobs à croissant.

Jeunes_cobs___croissant__parc_Kruger__Afrique_du_Sud

Afrique_du_Sud__895_

Aigle bateleur.

Aigle_bateleur__parc_Kruger__Afrique_du_Sud_b

Afrique_du_Sud__897_

Rhinocéros blancs, mère et son petit.

Rhinoc_ros_blancs__m_re_et_son_petit__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__1_

Rhinoc_ros_blancs__m_re_et_son_petit__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__2_

Afrique_du_Sud__913_

Babouin chacma.

Jeune_babouin__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__1__b

Afrique_du_Sud__915_

Rollier à longs brins.

Rollier___longs_brins__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__1_

Afrique_du_Sud__917_

Impalas mâles.

Impalas_m_les__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__2_

Afrique_du_Sud__921_

Jeune_girafe__parc_Kruger__Afrique_du_Sud

Lièvre du Cap, lors d'un "night drive" au camp de Letaba.

Li_vre_des_buissons__Afrique_du_Sud__2_

Afrique_du_Sud__919_

Psammophis mossambicus (olive grass snake).

Psammophis_mossambicus__olive_grass_snake___parc_Kruger__Afrique_du_Sud

Cobra cracheur du Mozambique.

Cobra_cracheur_du_Mozambique__Afrique_du_Sud__7__b

Cobra_cracheur_du_Mozambique__Afrique_du_Sud__3__b

Afrique_du_Sud__934_

Jeune_lion__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__3_

Jeune_lion__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__1_

Lion__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__7_

Lion__parc_Kruger__Afrique_du_Sud__2_

Afrique_du_Sud__931_

Girafe d'Afrique du Sud et zèbre de Burchell, parc Kruger, Afrique du Sud (1)

 

 

Posté par Emmanuel THERET à 16:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]


30 août 2010

                       

BOTSWANA

 

Botswana__114__b

Réserve de Moremi, dans le delta de l'Okavango.

Botswana (9)

Vautour africain.

Vautour africain, région des pans, Botswana

Botswana__19__b

Pont de Third Bridge.

Botswana__11__b

Promenade en mokoro à Mboma Island.

Botswana__22_

Botswana__25_

Botswana__29__2

Botswana__40__b

Botswana__50__b

Meute de 8 lions près du camp de Third Bridge.

Botswana__65_

Jeune_lion__r_serve_de_Moremi__Botswana__2_

Lionne__r_serve_de_Moremi__Botswana__3_

Lionne__r_serve_de_Moremi__Botswana__1_

Embouteillage devant les lions !

Botswana__66_

Jeune_lion__r_serve_de_Moremi__Botswana__6_

Lionne__r_serve_de_Moremi__Botswana__

Lionne__r_serve_de_Moremi__Botswana__5_

Patte_de_lionne__r_serve_de_Moremi__Botswana

Lionne__r_serve_de_Moremi__Botswana__2_

Des babouins se mettent à paniquer en sentant les lions.

Babouin_chacma__r_serve_de_Moremi__Botswana__1_

Promenade en barque dans le lagon de Xakanaxa.

Botswana__71__b

Botswana__77_

Botswana__80__b

La route est inondée en cette saison, et la borne d'un croisement se retrouve au milieu d'un étang.

Botswana__87_

Cob lechwe.

Cob_lechwe__r_serve_de_Moremi__Botswana

Botswana__89__c

Botswana__103_

Botswana__56__b

El_phants_de_savane__r_serve_de_Moremi__Botswana

Botswana__105_

Hyène tachetée dans le camp de Xakanaxa.

Hy_ne_tachet_e__r_serve_de_Moremi__Botswana__1_

De retour de game drive à la nuit tombée, nous tombons sur cette hyène qui visiblement a pris l'habitude de rôder autour du camp pour grappiller quelques restes de nourriture. Après le dîner, nous partons faire la vaisselle au bloc sanitaire, situé à une centaine de mètres de notre véhicule. Je sais que la hyène est là, quelque part dans le noir, à nous observer. L'envie me prend de tester son flair en laissant par terre un bout de viande. De retour 5 minutes plus tard, la friandise a bien sûr disparu !

Botswana__107_

Botswana__109_

Traversée du pont menant au parc de Chobe.

Botswana__111__b

Nous n'avons pas assez d'essence pour suivre la piste jusqu'à Kasane. Il n'y a aucune station à 200 km à la ronde, et les 4X4 consomment beaucoup plus sur les pistes sablonneuses que sur les routes en bitume.  Pour aller au Chobe en passant par Moremi, il faut donc avoir fait le plein à Maun et avoir une réserve d'essence d'au moins 4 bidons de 20 litres.

Vol au-dessus du delta de l'Okavango.

Botswana__123_

Botswana (144)

 Troupeau de buffles.

Buffles_d_Afrique__r_serve_de_Moremi__Botswana

Depuis les airs, on distingue bien les sillons créés dans les marécages par le passage des hippopotames et des éléphants.

Botswana__155_

El_phants_de_savane__delta_de_l_Okavango__Botswana__2_

Botswana__160_

Botswana (207)

 Botswana__189_

Maun.

Botswana__211_

Botswana__213_

Botswana__214_

Botswana__222_

Randonnée dans les Tsodilo Hills.

Botswana__232_

Botswana__228_

Le site abrite quelques 4 500 peintures rupestres datant de plusieurs siècles. Les Bushmen ont représenté notamment des animaux sauvages aujourd'hui disparus de la région, à une époque où un lac s'étendait au pied des Monts Tsodilo, attirant de grands mammifères comme les girafes, les élans, les rhinocéros et les zèbres.

Botswana__243_

Botswana__236_

Botswana__250__b

Nous avons faillit ramener un chien du Botswana...

Cette pauvre bête qui errait dans le camping de Tsodilo Hills avait poussé un gémissement en recevant une pierre que lui avait lancé un jeune Africain. De concert avec une famille d'Afrikaners qui campaient à proximité, nous nous étions insurgés devant cette brutalité. Nous avions alors consolé de notre mieux le chien avec moult caresses et une bonne casserole de riz : il n'en avait pas fallu plus pour qu'il se mette à hurler de désespoir quand il nous avait vu plier la table et les chaises.  "Emmenez-moi, emmenez-moi" semblait-il nous dire.Il croyait que nous partions définitivement, mais nous allions juste faire une randonnée dans les montagnes. Il a fait tout ce qu'il a pu pour entrer dans la voiture, mais nous ne voulions pas lui donner de faux espoirs. Camille n'a pas pu retenir ses larmes, et nous nous sommes mis en route.

C'était déchirant de voir ce chien trotter obstinément derrière notre voiture. Il aurait été capable de nous suivre jusqu'à l'épuisement de ses forces. C'est pourquoi je m'efforçais d'avancer lentement pour lui éviter le coup de chaleur. Devant cette émouvante démonstration de reconnaissance et d'amour, il me fallait réprimer à chaque instant un insidieux vague à l'âme faisant remonter à la surface certains mauvais souvenirs d'enfance. Comme l'on pouvait s'y attendre, le chien nous a suivi courageusement jusqu'au sommet de la montagne, escaladant les rochers avec ses pauvres griffes usées par une vie dans la brousse. Quand je l'aidais dans des passages difficiles, il se collait tendrement contre moi, d'un air de dire "Alors tu m'aimes donc un peu".

De retour au camp, le chien a dormi au pied de notre véhicule. Tourmenté par un odieux dilemme, je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit. J'aurais été prêt à le passer en fraude à la frontière namibienne, puis à payer le transport aérien et la quarantaine. Mais en France, je n'étais pas en mesure de lui offrir les conditions d'une retraite tranquille...

Botswana__252__b

Botswana__253_

Botswana__260_

Botswana__261_

Drotsky's cabins.

Botswana__262_

Botswana__264_

Botswana__269_

Botswana__268_

Botswana__274__b

Botswana__272__b

Namibie__5_

Botswana__276_

Martin-pêcheur pie.

Martin_p_cheur_pie__delta_de_l_Okavango__Botswana

Martin-pêcheur huppé.

Martin_p_cheur_hupp___delta_de_l_Okavango__Panhandle__Botswana__1_

Guêpier à front blanc.

Gu_pier___gorge_rouge__delta_de_l_Okavango__Panhandle__Botswana__3_

Anhinga roux.

Anhinga_roux__r_serve_de_Moremi__Botswana

Botswana__286_

 

 

Posté par Emmanuel THERET à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2013

 

NAMIBIE

 

Namibie (53)

Parc national Bwabwata.

Namibie (35) b

Namibie (113) b

Namibie (48)

Jacana africain.

Jacana, parc de Bwabwata, Namibie (2)

Namibie (57)

Namibie (93) b

Eléphant de savane, parc de Bwabwata, Namibie (4) b

Eléphant de savane, parc de Bwabwata, Namibie (1)

Eléphant de savane, parc de Bwabwata, Namibie (9) b

Namibie (44)

Lycaon, parc de Bwabwata, Namibie (1)

Alors que nous quittons le parc de Bwabwata, Camille remarque l'ombre d'un animal couché sous un arbre. Elle évoque timidement une hyène mais avant même d'avoir pu vérifier aux jumelles, je sais déjà ce qui se cache là-bas : un lycaon !

Après un bref moment d'hésitation, je quitte la piste pour me rapprocher du Saint Graal : un lycaon vaut bien une amende. A notre grande jubilation, nous découvrons dans les hautes herbes 3 autres individus qui digèrent un impala. Nous restons ainsi près d'une heure à observer cette petite meute, seuls au monde. Comme un signe du destin, notre dernier game drive s'achève en beauté avec les lycaons, ces canidés si difficiles à croiser tant leur nombre a chuté ces dernières décennies. L'objectif principal de ce voyage en Afrique australe est rempli in extremis. Nul doute que notre petite mascotte nous porté chance...

Lycaons, parc de Bwabwata, Namibie (2)

Lycaon, parc de Bwabwata, Namibie (3)

Lycaon, parc de Bwabwata, Namibie (5)

Lycaon, parc de Bwabwata, Namibie (8)

Lycaon, parc de Bwabwata, Namibie (17)

Lycaon, parc de Bwabwata, Namibie (9)

Namibie (60) b

Une heure après les lycaons, comme pour couronner notre jour de chance, deux guépards traversent la B8 à moins de 50 mètres de nous.

Guépard, parc de Bwabwata, Namibie

Parc national Mudumu.

Namibie (64)

Aigle bateleur, parc de Mudumu, Namibie

Vautour moine et oricou.

Vautour moine et oricou, parc de Mudumu, Namibie (2) b

Namibie (71)

La conduite hors-piste occasionne souvent des crevaisons sur des épines.

Namibie (83)

Le bouclier zoulou que j'ai acheté en Afrique du Sud et qui est à présent en bonne place chez nous entre des lances masaï et samburu a voyagé au-dessus de nos têtes pendant plus d'un mois : pas facile à caser ce genre d'ustensile dans un 4X4, mais après tout mieux vaut avoir un bouclier zoulou au-dessus de la tête qu'une épée de Damoclès !

Bureau d'accueil de Nakatwa.

Namibie (87)

Namibie (102)

Namibie (95)

Namibie (107) b

Parc national Mamili.

Namibie (131) b

Namibie (132)

Namibie (130) b

Namibie (133)

Namibie (134) b

Namibie (142)

Namibie (141) b

Ngepi camp, sur les rives de l'Okavango.

Namibie (172)

Namibie (147)

Namibie (168)

Namibie (151) b

Namibie (160) b

Namibie (150)

Ameib ranch.

Namibie (182) b

Namibie (209) b

Namibie (201) b

Namibie (214) b

Namibie (222) b

Namibie (226) b

Namibie (229) b

Namibie (254) b

Namibie (258) b

Namibie (260) b

Mangoustes rayées.

Namibie (263)

Namibie (266)

Namibie (267)

Namibie (265)

Inséparables de Fischer.

Inséparables de Fisher, Monts Erongo, Namibie (1)

L'éléphant blanc de Philip's Cave.

Namibie (281) b

Namibie (278) b

Namibie (286) b

Namibie (285)

Namibie (298)

Namibie (276)

Namibie (308) b

En quittant Ameib ranch, nous retrouvons le lieu exact où presque 2 ans auparavant nous avions fait l'expérience de notre premier ensablement. Nous avions mis alors 3 heures pour sortir le 4X4 de sa tranchée avant de pouvoir boire à la santé de notre victoire !

Spitzkoppe (chapeau pointue), un inselberg majestueux au milieu du désert du Namib.

Namibie (339) b

Namibie (316) b

Namibie (323) b

Namibie (320) b

Namibie (359) b c

Namibie (318) b

Namibie (333) b

Namibie (350) b

Namibie (353) c

Namibie (354) b

Namibie (355) b

Namibie (352) b

Namibie (344) b

 

 

Pour continuer l'aventure :

 

Dans l'Afrique resplendissante

Bannière (4)

 

 

Posté par Emmanuel THERET à 09:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]